Le beffroi d'Arras monument préféré des Français en 2015, Wazemmes, marché préféré des Français en  2016, et Cassel, village préféré des Français 2018 font tous partie de notre catalogue. Pour les intégrer à vos séjours ou pour visite guidée : contactez-nous !

Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais parcourt 120 km, de l'est de Valenciennes en passant par Douai, Lens, Béthune... jusqu'à l'ouest de Bruay-la-Buissière. Au maximum, il est large de 20 km. Il ne représente qu’un dixième de la superficie de l’ancienne région Nord-Pas-de-Calais. Pourtant, au total, ce sont 2 milliards de tonnes extraites des plus de 600 puits foncés. 100 000km de galeries ont été creusées sous nos pieds -cela représente 2 tours du monde.

Aujourd’hui, 163 communes conservent un (ou plusieurs) élément(s) de patrimoine minier (1200 éléments ont ainsi été recensés). Forte de ce paysage unique et particulier, le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais a été inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO le 1e juin 2012 au titre de Paysage Culturel Évolutif. Il s’ajoute aux nombreux classements UNESCO que la région comporte. Tous les sites Unseco de la région ici

Aujourd’hui nous vous proposons un avant-goût de 270 ans d'histoire charbonnière, de la découverte de la première veine de charbon le 3 février 1720 à Fresnes-sur-Escaut à la remontée de la dernière gaillette de charbon le 21 décembre 1990 à Oignies.

Le site du 9/9bis à Oignies pendant le festival Les Rutilants

Le site du 9/9bis à Oignies pendant le festival Les Rutilants

 

Avec 5 Parcs Naturels Régionaux (PNR), dont le tout premier de l’histoire des PNR, les Hauts-de-France sont une région riche, diverse, naturelle, innovante, et décidément éloignée des clichés qui lui collent à la peau.

A l’origine porté par la DATAR tout juste née dans les années 60 pour inventer une nouvelle forme d’aménagement du territoire, le projet de PNR devient réalité en 1967 lorsque le classement est créé par décret. Si la protection de l’environnement est la clef de voûte de ces territoires dont on reconnaît les qualités patrimoniales, paysagères et leur fragilité, les PNR sont des pionniers du développement durable. Car ce sont des territoires habités, ce qui les différencie des Parcs Naturels Nationaux . Transversalité et diversité des acteurs obligent, les PNR sont des laboratoires de créativité fédérés autour de 5 missions principales :
-la protection et la gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager
-l’aménagement du territoire,
-le développement économique et social,
-l’accueil, l’éducation et l’information,
-l’expérimentation, l’innovation

Nous vous proposons de découvrir de plus près nos 5 PNR qui nous rendent si fiers ! 

Carte des cinq parcs naturels régionaux en Hauts-de-France

PNR en Hauts-de-France. Source ENRx

 

S’il en est un que tout le monde (re)connaît, c’est bien lui : le pissenlit ! On le trouve principalement dans les prairies et les pâtures, dans les pelouses, en bord des chemins… Au coin de ma rue…
Tellement connu qu'on ne le regarde plus, notre pissenlit a pourtant beaucoup de secrets à raconter ! Le temps d'une promenade urbaine, nous vous invitons à venir les écouter.

 
photo de pissenlit dans une flaque d'eau

Land art ?

 

On la trouve au bord des chemins, sur les talus, les friches, dans les fossés, dans les haies, les prairies… Elle est tout à fait commune. On la reconnaît à sa haute taille allant jusqu’à 1 m 50, et à ses ombelles de jolies petites fleurs blanches.

Médicinale, comestible, ornementale, mellifère (et donc favorable à la biodiversité), la berce a beaucoup de choses à nous raconter !

 

Berce au bord de l'eau

 

Avec environ 1450 espèces végétales (contre environ 5000 répertoriées sur le territoire national), le Nord de la France peut être considéré comme assez pauvre botaniquement parlant. Pourtant, la flore des Hauts-de-France n’est pas sans intérêt ni originalité -à l’instar des ses habitants  !
Les milieux divers, souvent protégés, des Hauts-de-France permettent à la région d’accueillir plusieurs espèces rares et menacées : sur le littoral, dans les milieux humides, les forêts, les plaines… Voire sur les friches industrielles. Et le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais n’en est pas exclu.
Ainsi, sur nos chers terrils, témoins et symboles d’un passé industriel exacerbé, poussent des espèces assez surprenantes telles que le Pavot Cornu qui profite de la chaleur du site, ou encore l’Armérie de Haller qui se complait sur des sols riches en métaux lourds.


Mais c’est ici d’une adventice, au sens premier comme figuré, dont je souhaite vous parler. Elle est exotique, elle est invasive, elle est indésirable, et on la trouve sans difficulté sur la majorité des quelques 200 terrils qui signalent le bassin minier : le Sénéçon du Cap.

Côte d’Opale, baie d’Authie, baie de Canche, baie de Somme… Le littoral Nord-Pas-de-Calais et Somme abrite une des plus grandes colonies de phoques veaux marins et phoques gris en France. Désormais protégés, ils trouvent sur nos côtes des conditions favorables pour couler des jours paisibles.

Nous étions à Berck-sur-Mer où une cinquantaine de veaux marins et près d’une trentaine de phoques gris se regroupent environ 2h30 avant la marée basse. C’est l’occasion pour eux de se reposer, refaire le plein de vitamine D, se reproduire ou mettre bas. À marée haute en revanche, ils inspectent leur territoire, nagent, cherchent leur nourriture et dorment, posés au fond ou entre deux eaux. On ne voit alors que la tête émerger de la surface.

Plusieurs endroits offrent la possibilité d’observer phoques gris et veaux marins dans notre région :

À Dunkerque, au banc Hills et Port Ouest

À Calais, au secteur nord du port

Au Cap Gris-Nez en contrebas du chemin de randonnées.

Le long de la plage d’Equihen

Au large d’ Etaples, où une dizaine d’individus sont observés régulièrement

À Saint-Valéry-sur-Somme, le long du quai, par marée haute.

A la pointe du Hourdel

Quelques photos à voir ici

Réagissez (1) Clics: 1574

Le Bassin Minier du Nord-Pas-de-Calais s’étend sur 120 km de long, de l'Est de Valenciennes en passant par Douai, Lens, Béthune jusqu'à l'Ouest de Bruay-la-Buissière, sur un maximum de 20 km de large. Il est parcouru par une faille (dite « Remeaux ») au Nord de laquelle on trouve du charbon « maigre », et du « gras » au Sud de celle-ci, d'où une densité de fosses d'exploitation plus ou moins forte selon leur position géographique.

Envoyez-nous un message !

Pour les demandes de tarifs, n'oubliez pas de nous préciser la durée de votre séjour, la classe de votre hébergement, si vous souhaitez que nous organisions le transport en autocar pour vous...

Powered by ChronoForms - ChronoEngine.com

Septentrion Tours,

"Je travaille au Vert"
350 Rue du moulin
F-59246 Mons-en-Pévèle

Tel : +33 (0)3 66 72 62 49

Fax : +33 (0)9 58 73 74 14

E-mail : contact@septentriontours.com

RCS Lille Métropole N°817910706
Immatriculation Atout France:IM059160003


 Recevoir notre brochure spéciale autocariste.



Connexion