Suite à des tentatives de spams ininterrompues sur ces pages, nous avons suspendu provisoirement les commentaires. Ils reviendront pour la prochaine devinette. Merci de votre compréhension.

Le beffroi d'Arras monument préféré des Français en 2015, Wazemmes, marché préféré des Français en  2016, et Cassel, village préféré des Français 2018 font tous partie de notre catalogue. Pour les intégrer à vos séjours ou pour visite guidée : contactez-nous !

Quand nous évoquons le Carnaval du Dunkerque comme activité pour des touristes, on nous répond souvent que ce n’est pas envisageable pour des groupes de séniors ou des familles. Mais si ces festivités sont intergénérationnelles pour les locaux, elles le sont également pour ceux qui viennent y participer en visiteurs.

Mais quand on parle du carnaval de Dunkerque de quoi parle t-on ?

Chaque année, le dimanche précédent le Mardi Gras des milliers de personnes déguisées (Les masquelours  en  Matante ) se réunissent dans la cité de Jean Bart pour célébrer, historiquement, le départ des pêcheurs en Islande. Si chacun a en tête le fameux lancer de harengs depuis l’hôtel de ville, moins savent qu’il existe une trentaine de carnavals qui se revendiquent de cette tradition. C’est donc de février à avril que le Nord de la France vibre au son des tambours, fanfares et chants traditionnels. Les villes et villages sont alors animés par une marée de joyeux lurons hauts en couleur menés par les bandes, des lignes successives de carnavaleux qui se tiennent par le coude.
Au programme des festivités, des défilés et des bals, organisés par des sociétés philanthropiques utilisant les bénéfices à des fins caritatives. C'est aussi l'occasion d'une bonne dose de dérision où tous les rôles sociaux s'inversent le temps d'une grande fête populaire...

Carnaval de Dunkerque  © P.Vollot

Carnaval de Dunkerque © P.Vollot

Le carnaval, c'est l'anarchie ?

Au premier abord, les carnavaleux vous interpellant pour jouer l’intrigue, les centaines de personnes comprimées dans les chahuts, et les appartements, garages, et maisons envahis par la foule dans le cadre des chapelles pourrait inciter le visiteur de passage à revêtir un casque plutôt qu’une perruque. Cependant cette joyeuse pagaille possède ses chansons, ses hymnes, ses coutumes et ses règles d'or. Il s’agit de laisser la clique (l’orchestre) jouer, car c’est par son intermédiaire que le tambour-major, habillé en grognard de Napoléon, donne ses consignes aux milliers de Carnavaleux qui le suivent. L’observateur attentif remarquera que la foule présente dans la bande marche au son des fifres et se comprime au signal des percussions.
Le meilleur moyen de profiter de cet événement est sans doute de se le faire expliquer dans un premier temps par un local, et surtout de comprendre qu’ici Carnaval n'est pas qu’une parade mais une philosophie à laquelle tout le monde prend part. Le touriste, plus qu’un simple spectateur se doit d’être un acteur, à son niveau, de ces réjouissances populaires. Ainsi, n’oubliez pas de revêtir votre beste clet'che (costume comprenant notamment un manteau de fourrure). Sa fabrication peut être l’occasion d’une activité en groupe, par exemple.

Les Carnavaleux © Richet&Bloz-Les Carnavaleux-Bamboo Ed.

Les Carnavaleux © Richet & Bloz-Les Carnavaleux-Bamboo Ed.

Donc le carnaval, c'est faisable en groupe ?

Bien-sûr ! Et notez que si le passage de la bande est un spectacle en lui-même, des repas et autres bals sont ouverts à des publics de tous âges. Bien accompagnés, en respectant les usages de ces festivités, vous aurez l’occasion de vous mêler aux locaux pour profiter avec eux de cette fête qui, chez nous, dure 9 mois. Trois mois de préparation, trois mois de Carnaval et trois mois où nous ne faisons qu’en parler.
Ce moment authentique et hors du temps est d'autant plus l'occasion, au cours d’un séjour, de découvrir ce petit coin de France aux airs de Belgique : Rijsel (Lille) la capitale de des Flandres, Belle (Bailleul) la cité de Mélusine, Sint Winoc (Bergues) où les Ch'tis sont aussi les bienvenus ainsi que ses paysages exceptionnels de monts, hoofstedes (fermes traditionnelles) et de moulins, de visiter une brasserie artisanale ou de profiter d'un pot'je vleesch ou d'une carbonnade flamande dans un estaminet.

CarnavalPhoto © Ville de Dunkerque

CarnavalPhoto © Ville de Dunkerque

 

Pour aller plus loin sur le vocabulaire du carnaval, n'hésitez pas à jeter un coup d'oeil sur ce site.
Pour avoir une idée de l'ambiance, nous avions partagé sur les réseaux sociaux, cette vidéo de topito.

Saviez-vous que les guides Septentrion Tours, passionnés de leur région, sont aussi, pour la plupart, de vrais carnavaleux ?

Si vous désirez que nous vous préparions un voyage sur ce thème, n'hésitez pas à cocher la case suivante :

Gros Zot'ches à tous

Envoyez-nous un message !

Pour les demandes de tarifs, n'oubliez pas de nous préciser la durée de votre séjour, la classe de votre hébergement, si vous souhaitez que nous organisions le transport en autocar pour vous...

Powered by ChronoForms - ChronoEngine.com

Septentrion Tours,

"Je travaille au Vert"
350 Rue du moulin
F-59246 Mons-en-Pévèle

Tel : +33 (0)3 66 72 62 49

Fax : +33 (0)9 58 73 74 14

E-mail : contact@septentriontours.com

RCS Lille Métropole N°817910706
Immatriculation Atout France:IM059160003


 Recevoir notre brochure spéciale autocariste.



Connexion